mékong Plus, accueil

mékong Plus, accueil

22 avril 2019

Participez à la randonnée cycliste

3 circuits : 30km - 50km - 80km

Venez fêter nos 25 ans !

Participez à la fête!

Grand goûter festif à partir de 15:00

Un pas avec Mékong Plus

Nos défis sont nombreux et tous porteurs d’un grand enjeu de développement durable dans les régions reculées des bords du Delta du Mékong. Qu’il s’agisse d’agriculture, d’éducation, d’emploi, de petites infrastructures ou de santé, Mékong Plus agit avec l’aide de tous, afin que ce développement soit le leur, que tout le monde soit acteur du projet.
Aujourd’hui, nous vous demandons de vous lancer avec nous dans ce défi : faire un pas par jour avec Mékong Plus. Ce pas est en or, vous l’offrez à 0,4 € par jour, soit 12€ par mois.

À la fin de l’année, vous aurez participé de manière significative au développement de cette région. Car, si votre pas est de quarante centimes, vous aurez aidé 5 enfants du primaire à continuer l’école ou vous aurez pris part à la protection de l’environnement en formant 20 paysans à assainir leur culture…  Et, pour vous, c’est une réduction de la base imposable.

Le développement ça marche, lorsque tout le monde participe

Mékong Plus s'engage aux côtés des populations de plus de 1000 villages au Vietnam et au  Cambodge, dans la région du Mekong. L'approche est celle du "développement communautaire" qui s'articule autour de la participation, de la concertation et du pouvoir d'agir.

Viser les plus pauvres

Priorité à ceux qui survivent avec moins de 50 centimes d'euros par jour et par personne.

Travailler avec la participation de tous

Que ce soit sur des questions de santé, d'éducation, d'infrastructure ou de grande pauvreté, nos équipes mettent  en oeuvre les actions avec la population locale.

Mener des actions à faible coût

Plus de 50% des frais des programmes sont couverts par la population et les partenaires locaux. Les techniques transférées aux bénéficiaires sont simples et adaptées aux conditions de vie; l'accent est mis sur les formations de villageois à villageois pour que toutes les activités puissent être continuées et s'étendre sans Mékong Plus

Mekong Bike : nos randonnées solidaires

Les Bamboo Bike: des randonnées solidaires

Chez Mékong Plus, nous trouvons plus important encore l'ouverture des yeux, du coeur et de l'esprit. C'est là le sens des randonnées exceptionnelles que nous vous proposons.
Des voyages solidaires, plus proches de la nature et des gens; des voyages porteurs de rêves et de projets. Des voyages dont on revient fatigué, mais serein, ébloui d'émotion.
Des voyages dont on revient grandi, plus conscient du monde, des autres et de soi.

  • Plusieurs randonnées s'offrent à vous :
  • Fleur du Mékong : une randonnée où l'accent est mis sur la rencontre ;
  • Pousse du Mékong : pour les voyages en famille,
  • Mékong trophy : pour les plus sportifs,
  • Mission au Mékong : pour les groupes de jeunes et voyages scolaires.

Vos clics nous permettent d'avancer !

Troquez votre moteur de recherche par Lilo !

Lillo est un moteur de recherche aussi puissant que Google mais qui donne le bénéfice de ses gains aux associations. Nous faisons désormais partie de leurs bénéficiaires.  Changez votre moteur de recherche actuel par Lilo et participez à nos projets rien qu'en surfant sur internet ! Vos clics nous donneront plus de 30€ par an.

Théâtre au profit de Mékong Plus !

Samedi 15 décembre à 20:30 aux Riches Claires

du fil à l

Dans le cadre du lancement de la campagne "Une autre mode est possible", portée par OXFAM Magasins du Monde depuis septembre 2017, l'ONG était à la recherche de partenaires artistiques pour aborder la question de la fast fashion. Après avoir collaboré avec les "Arts Visuels" de Arts² pour définir l'identité graphique de leurs nouveaux t-shirts équitables et bios, OXFAM propose à la section "Théâtre" la création d'une forme courte destinée à être jouée pour l'innauguration de la campagne.

« Du fil à l'aiguille » est un objet théâtral hybride assumant d'une part une fonction pédagogique et didactique engagée, et d'autre part un point de vue artistique actuel et rythmé, tantôt dramatique,absurde ou comique. Nous tentons avec ce projet de dénoncer une situation, de communiquer des chiffres,témoins concrets d'une certaine réalité, tout en évitant d'être moralisateurs.

Charlotte Fischer est née au cœur de la diversité à Bruxelles. Elle fait son entrée dans le monde du théâtre grâce à une année préparatoire à l'ARA, avec le metteur en scène Georges Lini. Après un stage à Paris au Cours Florent, Charlotte entre au Conservatoire Royal de Mons (ARTS²), auprès de Frédéric Dussenne. En 2017, elle obtient son diplôme de master, ponctué par un TFE autour des acteurs de changement et du théâtre engagé. La même année, la comédienne participe à un projet multiculturel de théâtre-forum au Burkina Faso, co-chargée de l'encadrement du projet ainsi que du groupe. Aujourd'hui, Charlotte Fischer aspire à monter sa propre structure pour développer des initiatives mêlant acteurs associatifs et acteurs de théâtre.

Caroline Tellier est une artiste multi disciplinaire. Née à Bruxelles le 7 août 1991, elle découvre le théâtre à l’académie de St-Josse au côté de Jean-François Brion.

Son intérêt pour les arts la pousse vers l’institut St Luc de Bruxelles et elle y obtient son diplôme en art plastique ainsi que le prix du jury.

Suite à son année préparatoire à l’ARA avec Georges Lini, elle entre au conservatoire de Mons (ARTS2) auprès de Bernard Cogniaux. Diplômée de master en 2017, elle joue dans « Chaplin » au Théâtre du Parc, participe à la tournée francophone de Drameducation en Pologne avec la pièce « La grève des becs », et chante régulièrement dans le groupe Belge YaYa Bossa. Scénographe à ces heures perdues, elle imagine et crée la scénographie de plusieurs pièces de théâtre dont « ADN » de Laura Hoogers ou encore « Confessions » de David Nobrega et Jonathan Simon produit aux Riches Claires en septembre 2017. En 2018, elle donne cours de scénographie pour le projet « La culture a de la classe » à l’athénée Joseph Bracops à Anderlecht et donne une formation de chant pour un groupe adulte de théâtre amateur à la cellule 133. Depuis, elle voyage entre ces diverses disciplines tout en donnant cours de théâtre à l’académie de la ville de Bruxelles.

Habitué des planches et de la pellicule depuis son plus jeune âge, c'est tout naturellement que Malkiel Golomb s'est dirigé vers des études artistiques. Après une formation en tant que maître chocolatier c'est à Arts², dans la classe de Frédéric Dussenne, qu'il perfectionne son rapport à la scène et finit par décrocher son diplôme de comédien. Depuis, il oscille entre la cuisine et le plateau avec le désir toujours présent d'y apporter une touche engagée. Les turbulences de notre époque l'amènent aussi à s'investir, entre autres, au sein du Musée du Capitalisme, outil pédagogique qui vise à informer et créer l'échange autour du système dans lequel nous vivons.

C’est avant tout une passion profonde pour le cinéma qui pousse Jean-Christophe Fernandez à entreprendre des études d’Art Dramatique à Arts² à Mons. Il y développe ses outils de comédiens et son rapport à la scène. Il est diplômé en 2016 et entreprend ensuite des études de journalisme, tout en décrochant plusieurs petits contrats artistiques, que ce soit sur les planches, devant la caméra ou dans un studio de doublage. Deux vocations qui poursuivent un but commun : remettre en question le monde dans lequel il vit. Il alterne aujourd’hui entre son métier de journaliste et celui de comédien.

Ils sont à nos côtés

  • aide au Vietnam
  • albatrosB
  • Swiss Philantropy
  • Terre d'Oc
  • logo TrybaNB
  • fondation roi baudoin
  • luxdev
  • whole planet foundation
    • BNP Paribas
  • PartageNB
  •  
 
Ainsi que Somocom - la Fondation AnBer - le Canton de Genève, ect .

Aller au haut